Julien LAUNAY

Comédien, metteur en scène, musicien, constructeur de décors

  • 38 ans
  • Formé :
    – aux métiers de l’animation : en 1998, DUT carrières sociales à l’université de Beaulieu à Rennes ;
    – à la formation de bijouterie / joaillerie : en 2001, auprès du bijoutier sculpteur Jacques Dieudonné ;
    – aux techniques ancestrales de fonte de bronze : en 2004, à l’Ifram (Institut de formation et de recherche en artisanat des métaux) auprès du sculpteur fondeur Michel Rosier ;
    – à la musique traditionnelle : de 2004 à 2007, dans des cours de cabrette et de cornemuse auprès de Jacques Martres.
  • Expériences professionnelles : caméléon, il se « trans – forme » grâce aux rencontres qui ont jalonné un parcours professionnel atypique. Il travaille un temps en tant qu’animateur sportif basket et directeur et animateur en centres de loisir et colonies de vacances (BAFA-BAFD). Puis de 2001 à 2006, il est artisan / créateur de bijoux et accessoires qu’il vend sur les marchés ainsi que pour le cinéma et le théâtre. De 2004 à 2006, il fait des démonstrations de fonte de bronze à l’occasion de fêtes historiques et fêtes du feu.
  • Il passe enfin de l’artisanat d’art aux scènes de concerts, salles de spectacles, et au théâtre de rue, en tant que musicien, comédien et créateur de décors, notamment avec la compagnie « Entr’act », mais aussi avec les compagnies « La Lune d’ambre » et « Gueule de loup ». Plus récemment, il intègre le collectif de musiques brésiliennes déambulatoires « Come sua » comme percussionniste et comédien, et travaille avec « Les ateliers du Griffon » sur la dernière création (Ogounogou) en tant qu’éclairagiste et musicien.
  • Actuellement, riche de ses diverses expériences artistiques et professionnelles, il co-fonde la Cie Idéosphère, désireux de mettre en scène ses propres messages et de réaliser ses idées de décors.
  • En parallèle, après avoir mis en scène et scénographié le duo « Chiffon et Porcelaine » et le spectacle « Toys » pour la Cie Idéosphère, l’envie de fouler le pavé et les planches se fait ressentir. Il rejoint aujourd’hui « La Machine à Coude » (MAC) pour une nouvelle aventure de création mais cette fois-ci en tant qu’interprète, où le travail de la satire et du grotesque va ouvrir de nouvelles perspectives. « Les dindons de la farce » va lui permettre de travailler sur la technique de jeu du Bouffon et d’exprimer, avec son acolyte Joel Roth, un regard sur le monde très personnel et engagé.
  • Sa citation préférée : « Soyons réalistes, exigeons l’impossible » (Che Guevara).