La naissance

 

La compagnie Idéosphère est née d’une idée germée au printemps 2011 dans la tête de deux artistes : Aurore Lambert (danseuse, chorégraphe) et Julien Launay (musicien, scénographe), désireux de travailler ensemble. L’idée suit son cours et se concrétise en octobre 2011 par la création d’une association, ayant pour but de créer, promouvoir, produire et diffuser le spectacle vivant et le théâtre.

 

Le nom « Idéosphère » s’est imposé comme une évidence car il « caractérise le monde des idées, une dimension où les idées sont créées et développées, où les esprits se rejoignent. C’est le lieu des idées collectives ». Pour ses créateurs, ce terme évoque un espace d’échanges et de rencontres où les idées naissent, croissent, prolifèrent, se confrontent et tombent dans l’oubli ou accouchent de réalisations et de créations.

 

Dans cette jeune compagnie, l’humain tient une place centrale. En mélangeant dans ses projets différentes disciplines (danse, théâtre, musique, arts du cirque…), la compagnie explore l’homme dans ses divers rapports aux autres et au monde. (sphère)

 

Derrière un nom conceptuel se cache une véritable volonté de parler des choses simples de la vie, avec humour, légèreté, poésie, et avec un réel engagement, une réflexion et un regard critiques sur le monde contemporain.

 

La compagnie Idéosphère est le support à la création de plusieurs formes artistiques telles que la création de spectacles, l’organisation de stages et d’évènements. Elle a pour objectif d’amener ses projets dans différents lieux, théâtres, écoles , rues, à la campagne comme à la ville et même là où on ne l’attend peut être pas…

 

 

Le Pari de la rencontre

 

Le désir de la rencontre à la création de chaque projet :

– La rencontre humaine

– La rencontre des arts dans leur singularité

– La rencontre des publics : professionnel et amateur ; urbain et ruraux

– La rencontre des temps : modernité et histoire ; passé, présent, futur

– La rencontre des lieux de vie (milieux) : salle de spectacle, rues, écoles, jardin,…

– La rencontre des émotions : de la nostalgie à l’espérance